Biographie

Le sculpteur Patrick Ropars est natif de la Côte d’Azur varoise, en France, où il a appris très jeune les techniques du travail à la forge, de la chaudronnerie, de la soudure et de l’usinage des métaux. Il aime à dire qu’il suit depuis « une formation académique intensive et perpétuelle à l’université de sa curiosité sur la créativité expérimentale spontanée ».

Il réside et travaille à Montréal, au Canada. Figurant au Répertoire des artistes canadiens en arts visuels, Patrick Ropars a été membre de plusieurs associations artistiques, dont le regroupement des artistes en arts visuels du Québec. Il est d’ailleurs l’un des membres fondateur du Groupe des 15.

Armand Vaillancourt en visite à l'atelier en 2010 | Photo: Émilie Pelletier
Armand Vaillancourt en visite à l’atelier en 2010 | Photo: Émilie Pelletier

En 2010, le sculpteur québécois de renommée internationale Armand Vaillancourt s’est rendu à l’atelier de M. Ropars pour le rencontrer et discuter de son travail de sculpteur d’étain.

Le travail de cet artiste autodidacte est fortement inspiré et influencé par sa passion pour le monde abyssal de Jules Verne, l’univers étoilé de Galilée et les légendes mystiques extra-terrestres des Anciens astronautes.

Patrick Ropars travaille et crée ses sculptures en étain sans aucun préambule. Il confie la tôle d’étain à ses mains pour métamorphoser ses émotions spontanées en œuvre d’art. Sa personnalité, sa maîtrise technique, l’esthétique et l’originalité de ses œuvres (toutes uniques, 1/1) ne laissent personne indifférent, bien au contraire.

Au fil des ans, ses sculptures en étain ont été acquises par nombre d’acheteurs : des amateurs et des collectionneurs d’art contemporain, des organismes publics, des entreprises privées, des bureaux de professionnels… Quelques-unes ont également trouvé preneur lors de ventes aux enchères, à l’occasion d’événements caritatifs.

Ses sculptures en étain ont été exposées dans plusieurs galeries d’arts, au Québec comme en France. En 2011, il exposait sur invitation chez Marie-Laure Demaria, artiste-galeriste à Biot, ainsi qu’à la galerie municipale de Marennes, en France. Patrick Ropars a également présenté ses œuvres dans de nombreux lieux québécois à vocation culturelle.

Certaines œuvres ont été réalisées en direct devant public dans le cadre d’événements privés – notamment en 2009 chez Galerie Galera Art Contemporain, dans la région de Lanaudière au Québec, qui a représenté Patrick Ropars pendant 4 ans – ainsi que dans le cadre d’événements culturels publics dans la région.

Parallèlement, d’autres sculptures en étain ont été créées pour répondre à différents appels d’offres de la part de commissaires culturels pour fins de sélection et participation à différentes expositions thématiques muséales. Ses œuvres ont notamment trouvé leur place, via le Groupe des 15, dans une exposition de 3 mois au Musée d’art de Joliette en 2012. En plus d’avoir parcouru la région de D’Autray en 2012-13 pendant le périple du Groupe des 15, ses œuvres ont notamment été en vedette en 2011 au Symposium d’art postal du Musée du Bas-Saint-Laurent de Rivière du-Loup, ainsi qu’au musée et site historique de la Maison Saint-Gabriel, à Montréal, dans le cadre de l’exposition intitulée L’étain, de l’art au quotidien.

En 2011 également, deux des sculptures en étain de Patrick Ropars ont gagné une médaille d’or et une grande distinction, décernées par un jury d’artistes professionnels, à l’occasion de l’exposition La diversité dans l’art présentée dans le cadre de la deuxième exposition internationale du Festival des cultures francophones de Marennes, en France.

Le travail et le cheminement de cet artiste contemporain ont fait l’objet de reportages dans les journaux régionaux au Québec et en France ainsi que dans divers magazines, webzines, et émissions de télévision locale. On note entre autres une démonstration devant public chez galerie Galerie Galera Art Contemporain en 2009, diffusée à CRTB, ainsi qu’un passage à l’émission D’art en art à TVRM en 2011. En février 2016, le sculpteur accorde une entrevue à Radio Centre-Ville, à Montréal, une entrevue également diffusée en vidéo sur le site de l’émission.

Patrick Ropars, sculpteur autodidacte est sans contredit un artiste à suivre et dont on se souviendra.

Ses sculptures en cuivres sont représentées par la Galerie Linart.